Massage du ventre pour préparer l’hiver – Rubrique mensuelle du bien-être : novembre 2017

Un massage du ventre pour bien préparer l’hiver et renforcer les Reins.

Chaque saison apporte son lot de besoins spécifiques, tant du point de vue de l’alimentation que du bien-être quotidien.
L’hiver est la saison associée aux Reins :

  • l’élément est l’Eau,
  • la couleur Noire,
  • la saveur salée,
  • le moment de la journée est la nuit,
  • les émotions sont la peur, l’angoisse,
  • en positif c’est la confiance, la volonté.

Extraits de « La maladie cherche à me guérir », Philippe Dransart

Les Reins règlent dans l’organisme tout ce qui a un rapport avec l’eau. L’eau est relation, c’est toujours autour de l’eau que les hommes se sont regroupés en fondant les villages, puis les villes.

L’eau nous relie, elle réunit les humains avec convivialité : « on va boire un pot ».

L’eau est avant tout émotion. Dans notre imaginaire l’eau représente le sentiment, l’affect, l’eau nous relie, nous fait partager l’émotion commune, tout comme le manque affectif se noie dans la boisson.

Les Reins règlent dans l’organisme tout ce qui a un rapport avec l’eau

Elle réunit les humains, mais peut aussi, par ses fleuves, tracer des frontières et délimiter les territoires. L’eau peut symboliser la relation à nos traditions, nos croyances profondes, nos sources, nos ancêtres.

Les Reins représentent nos choix, notre discernement, notre capacité à faire la part des choses, à balancer le pour et le contre, à conserver le juste équilibre.

Ceci est vrai dans tous les domaines de la vie et principalement dans celui de l’eau, c’est à dire l’émotion et la relation affective.

Que ce soit par une peur soudaine en rapport avec un accident ou une peur existentielle, comme la peur d’être déstabilisé par d’éventuels changements de vie, les Reins sont affectés par les peurs, peurs profondes, peur de la mort, de la maladie.

De celui qui affronte avec courage et surmonte sa peur dans les situations difficiles sans ployer, on dit qu’il a « les reins solides ».

Extraits de « Dis moi où tu as mal, je te dirais pourquoi », Michel Odoul

Pour l’énergétique Chinoise les Reins sont les garants de l’énergie ancestrale, ce qui confère à cet élément une grande puissance.

L’eau a la charge de notre puissance intérieure, de notre résistance à l’effort et à la fatigue, de notre capacité de récupération et de notre volonté profonde.

L’eau a la charge de notre puissance intérieure

Nos réserves d’énergie dépendent de l’eau ainsi que notre potentiel de longévité qui est lié à notre énergie ancestrale.

Les Reins commandent le système de défense contre le stress, ils ont pour rôle la gestion de nos peurs et de nos attitudes face au monde.

Notre agressivité, notre réactivité, notre fuite ou notre calme, notre capacité à éteindre ce qui s’enflamme sont gérés par le Rein.

Lors d’une séance de massage du ventre, je prends le temps de « communiquer » avec chaque organe

  • Rate,
  • Foie,
  • Estomac,
  • Gros Intestin,
  • Intestin Grêle,
  • Vésicule Biliaire,
  • Pancréas

et de la sensation que j’ai de chacun, je peux vous orienter par des questions à prendre conscience des émotions qui sont présentes.

Pour les Reins, ce sont des émotions de peur, de culpabilité, qui vont épuiser votre énergie. Ces peurs sont-elles réelles dans votre quotidien ? Quel danger créent-elles ? Comment se manifestent ces émotions physiquement ? Quelles autres émotions ces peurs génèrent-elles ?

Selon ce que le corps va « émettre » comme vibrations, je vous propose d’aller voir ces émotions, la source comme le fleuve qu’elles alimentent, pour en tirer parti et renforcer votre vitalité. Chaque séance est unique, chaque personne est unique et le moment présent est celui qui vous apporte la sérénité, la compréhension de ce qui vous guide, l’envie de vous sentir « vivant ».

D’un point de vue physique, l’hiver et la saison des Reins demandent de prendre soin de son bien-être

  • conserver le corps au chaud,
  • respirer, faire de l’exercice et s’aérer régulièrement,
  • boire et manger chaud ou tiède,
  • se coucher tôt et être attentif à sa fatigue,