Nos pensées positives – Rubrique mensuelle du bien-être : juillet 2017

Une émotion provoque une sensation corporelle agréable ou désagréable

Chaque pensée nourrit nos cellules : chaque fois que nous ressentons une émotion, notre corps enregistre une sensation agréable ou désagréable. Quand l’événement vient de l’extérieur nous avons une réaction, appropriée ou pas. Colère, tristesse, ressentiment, frustration, peur ou joie viennent nous demander une réaction, un ajustement à l’événement.

Pensez positif !

La même énergie qui nous fait souffrir et qu’on veut étouffer, est celle qui nous libère si on choisit de la canaliser.

Marie-Pier Charron, Matin Magique

En énergétique chinoise, une énergie = un organe

Equilibre entre pensées négatives et positives
Par l’énergétique chinoise j’explique qu’une énergie correspond à un organe. Ainsi la colère, la frustration, l’agacement, l’impatience sont les émotions qui se ressentent au niveau du Foie.
Le Foie ne stocke pas seulement des émotions négatives qui nous font souffrir, celles que nous cherchons souvent à ne pas voir, à éviter. Il est aussi un réceptacle pour tout le positif qui est en nous.

Le Foie nous procure l’énergie pour notre créativité, pour démarrer des projets, et son énergie positive est la bienveillance. Pour l’utiliser dans sa dimension positive, je vous propose d’observer, de prendre le temps chaque jour de noter tous les actes de bienveillance que vous avez envers vous même, toute la gratitude et l’amour que vous éprouvez pur vous même.

Tout ce qu’on souligne grandit

Faites preuve de gratitude envers vous même

L’humilité c’est avoir conscience de ses talents. Faire preuve de gratitude envers soi, envers la vie vous procure une joie et une douceur intérieure. Vous critiquer, vous juger ne fait que vous rabaisser et diminue votre vitalité.

Il n’est pas nécessaire d’accomplir de grands actes pour « être à la hauteur ». Chaque fois que vous avez une pensée d’amour, de douceur envers vous même, vous nourrissez vos cellules et elles vous le rendent au centuple.

Votre exercice : pensez positif !

Pourquoi tenez vous tant à vous dévaloriser ? Pourquoi se juger en fonction de critères inadéquats ?
Si vous trouvez du plaisir à faire quelque chose de simple, appréciez le à sa juste mesure, et découvrez le bonheur de la gratitude simple et juste. Se nourrir intérieurement de la joie, de la simplicité, du bonheur de l’instant… et respirer !

Canaliser son énergie est accessible à chacun, respirer, prendre le temps, observer ce qui nous convient dans l’instant, c’est aussi nourrir nos valeurs. Nous avons besoin de sens dans la vie, si la valeur du partage est importante pour vous, observez comment vous nourrissez cette valeur, comment vous partagez avec votre entourage, et même si cela crée quelques contraintes, déterminez ce qui est important pour vous et décidez en votre « âme et conscience » de porter attention au sens plutôt qu’à l’effort pour y arriver.

Cuisiner, partager, se faire plaisir

Un exemple simple pour « nourrir vos valeurs »

Je nourris ma valeur de partage quand j’invite des amis, ma famille à manger un repas que j’ai préparé. Et même si je passe quelques heures à préparer et que c’est « englouti » en peu de temps, je choisis de nourrir la valeur du partage parce que c’et ce qui est important pour moi. Et pendant tout le temps de la préparation, des courses à la cuisson je suis en conscience de mes actes, de ces valeurs, j’ai de la gratitude pour moi et pour ceux qui vont venir partager ce repas.

Aucun effort n’est nécessaire, il y a tellement de joie que même faire la vaisselle devient un élément de bonheur.